la presqu'île

   l'estran

   les peaux mortes

   microbiologie des ruines

   terre ferme

   le premier territoire

   2 fois 180 cm²

   travailler à terre

   d'autres fissures

   peupler une poignée de main

   la petite bibliothèque

   tout autour, (en se) maintenant

   pour une texture souterraine

   engager un pas

   un passant écrit en marchant

   fabriquer des ruines

   transporter une caméra

   je suis une réalité mécanique

   inversion d'un clivage

   circonstances d'un pré

   ressources

DESSIN POUR UNE TEXTURE SOUTERRAINE

 

documents imprimés, enregistrements sonores, plans vidéo / performance

2020 - en cours

 

 

_ Dessin pour une texture souterraine regroupe un ensemble d’informations principalement liées à des constructions et à leur disparition, provenant d’époques et de lieux variés. Par des échos infimes, ces constructions s’appellent entre elles et en appellent de nouvelles. De proche en proche, se tisse un maillage fait d’affinités subjectives et précaires : un réseau qui parcourt la planète et qui, sur le fil, s’attache à en connecter des bribes, des épisodes.

 

S’y côtoient des monuments aux morts en Corée ou en Algérie, des tours d’affaires au Liban, un camp de réfugiés au Bangladesh, une église sur les côtes anglaises, des navires militaires américains, les miradors d’une zone démilitarisée, les cabanes des zones à défendre...

 

Ce réseau prend des formes multiples, c'est un ensemble de documents qui s’active et se maintient par la parole, par les histoires qui le fondent et le soutiennent. Par une voix (performée ou enregistrée) qui raconte, invite et cède sa place.

 

> voir des extraits