la presqu'île

   l'estran

   les peaux mortes

   microbiologie des ruines

   terre ferme

   le premier territoire

   2 fois 180 cm²

   travailler à terre

   d'autres fissures

   peupler une poignée de main

   la petite bibliothèque

   tout autour, (en se) maintenant

   pour une texture souterraine

   engager un pas

   un passant écrit en marchant

   fabriquer des ruines

   transporter une caméra

   je suis une réalité mécanique

   inversion d'un clivage

   circonstances d'un pré

   ressources

LE PREMIER TERRITOIRE

 

vidéos (13 min et 14 min) et terres, 2017

 

 

_ Le premier territoire rôde du côté des mythes. C’est une pratique en deux temps constituée de deux gestes complémentaires où, au travers du corps, les notions de terre et de territoire se génèrent et se dévorent l’une l’autre.

 

1. Au cours de marches particulières, je prélève à chaque pas la terre accrochée sous mes semelles ; la terre qui se donne. Se forme progressivement une boule, comme une petite planète, façonnée à partir de ce que la marche emporte du sol. Le geste s’interrompt lorsque la boule de terre devient trop lourde et interdit à la marche de se poursuivre.

 

2. Le second temps consiste en la manipulation, à la fois mise en rotation et massage cardiaque, d’un bloc de terre. Terre compressée par le poids d’engins agricoles ou de chantier. Le bloc, passant d’une main à l’autre, s’érode progressivement entre les doigts jusqu’à être totalement dissous. Reste une petite parcelle de terre dispersée comme un sol naissant et l’empreinte négative des pieds révélée.

© Pierre Soignon

images extraites d'une des vidéos

images extraites d'une des vidéos

© Marie-Cécile Conilh de Beyssac

© Natasa Nedelkova